Atlantis, Tome 1: L’Héritière

atlantis,-tome-1---l-heritiere-51670

Auteurs: Christine et Madeleine Féret-Fleury

Éditeur: Le livre de Poche

Année d’édition: 2008

Genre:  Fantastique, Aventure

Description:

Depuis la disparition de ses parents, la jeune Adel Pullman n’a qu’un refuge : le grenier du sinistre orphelinat où elle est obligé de vivre. C’est là qu’elle fait deux découverte surprenantes : le carnet de son père et un médaillon aux étranges pouvoirs, qui lui permet de basculer dans un autre monde. Ces objets ont-il un lien avec le continent englouti que le professeur Pullman recherchait quand il a disparu ? La légende d’Atlantis est-elle entrain de renaître ? Adel se lance dans cette quête légendaire, seule. Seule ? Pas vraiment. Car un personnage mystérieux la poursuit sans relâche.

Une jeune héroïne…
Une mythe venu de la nuit des temps…
Une quête fantastique à mettre entre toutes les mains !

Avis:

Atlantis était un livre que j’appréhendais beaucoup de lire, ce qui explique sa longévité dans ma PAL qui aurait perduré si je n’avais eu besoin d’auteurs français pour un défi lecture…
Je crois que ce qui m’a le plus inquiétée, c’est son résumé qui me laissait entrevoir une histoire très jeunesse – dans le sens très jeune du terme, parce qu’autant cela ne fait qu’une dizaine d’années que je ne suis plus ado, mais mes 10 ans qui sont le public visé, sont bien loin derrière moi! Et au début de ma lecture, ce sentiment était toujours présent avec la découverte de notre héroïne Adel, à laquelle je n’ai pas pu m’identifier dû à son jeune âge mais qui est tout de même charmante!
Pourtant, le sujet avait de quoi m’appâter, moi qui suis friande des légendes sur l’Atlantide ! Qui plus est, l’énigme est ici traitée à partir d’une piste assez originale et écrit avec une plume très littéraire et fluide! Je ne pense pas qu’on est déjà pensé à rechercher le continent englouti dans cette partie du globe, mais je trouve que c’est une merveilleuse idée, richement exploitée ici.
Quant à l’univers développé, j’avoue avoir préféré le monde « réel » car bien que parsemé de magie autant bénéfique que purement démoniaque, il me parait plus crédible que l’atmosphère assez bon enfant – avec les Morganès et les Tadzelworm – qui embaume l’ « autre » monde, mais cela sera peut-être gommé dans le prochain tome!

En bref: C’est un conte ayant pour thème l’un de mes mythes favoris, qui se lit très facilement et avec plaisir, mais qui a gardé un côté trop enfant pour que je sois pleinement satisfaite… Mais bon, même si je ne semble pas le public idéal, je lirai tout de même le second tome car les théories mises en oeuvre ont réussi à piquer ma curiosité!

Points forts: L’originalité – le sujet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s