Audrey retrouvée

audrey-retrouvee-748621-250-400

Auteur: Sophie Kinsella

Éditeur: PKJ

Année d’édition: 2016

Genre:  Tranche de vie, romance…

Description: 

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres.
Ça, c’était avant.
Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d’un oeil nouveau : celui de la caméra.
Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde…

Avis:

Voici un livre que j’ai vraiment apprécié lire: bien que le sujet de la phobie sociale ne semblait pas facile d’approche, je trouve que Sophie Kinsella s’en est sortie avec brio.
En fait, Audrey Retrouvée se lit très, très vite, grâce à un enchainement fluide de petites saynètes très dynamiques, un peu comme si on tournait les pages du journal intime d’Audrey. D’ailleurs, ce roman ressemble un peu à l’exutoire de notre héroïne et on y retrouve déballés tous ses sentiments à nu, et même bien plus! Car on a ici un bon aperçu de sa situation familiale, qui nous prouve qu’elle n’est pas la seule à souffrir de névroses. Sa mère est un paquet de nerfs et de clichés: personnellement, je ne l’aurais pas supportée! Son frère le geek et son père le vieux rockeur dépassé sont pas mal dans le genre aussi! Reste que le mignon petit Félix qui m’a fortement rappelé mon fils. Et bien-sûr Linus! Linus est la force aussi de ce roman!
On a donc ici, une grande proximité avec les personnages, grâce aussi à comment est agencé le récit… même un peu trop: car oui, on est parfois un petit peu trop emporté: on ressent son angoisse, ses peurs les plus profondes… en même temps qu’Audrey! Mais cela est bien contre-balancé par des moments où on rit avec elle et où on est heureux simplement de la voir évoluer dans le bon sens!

En bref: C’est une histoire au sujet pas facile mais très touchante parce qu’il ne peut y avoir qu’une très forte identification à notre petite héroïne très sympathique… Car même si nous n’avons pas forcément vécu le même trouble extrême, à qui n’est-il jamais arrivé de stresser en public – personnellement, je suis limite agoraphobe dans le métro!, qui n’a jamais sur-interpréter les pensées des autres, et qui n’a jamais eu à faire d’efforts pour plaire à un garçon? Alors après tout! C’est pour toutes ses raisons que cette histoire vous prendra aux tripes, tout en vous faisant passer un excellent moment de lecture!

Points forts: Le scénario – les personnages – l’émotion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s