Rappel: Les Chroniques Lunaires: Cinder, Scarlet, Cress

Pour fêter la sortie du quatrième et dernier tome des Chroniques Lunaires ce jeudi 21 avril, Winter, j’ai voulu vous présenter aujourd’hui (parce que cette semaine surchargée m’a empêchée de le faire avant malheureusement) mon avis sur les trois tomes précédents, qui même à la relecture, restent pour moi une sorte de révélation coup de cœur.  Voici donc dans l’ordre Cinder, Scarlet et Cress (dont je débute la relecture ce soir, pour pouvoir déguster le petit pavé de 988 pages qui m’attend depuis jeudi!):

Auteur: Marissa Meyer

Éditeur: PKJ

Année d’édition: 2013 et 2014

Genre: Contes revisités, fantastique…

Description de Cinder: 

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population.
Depuis l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…
Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer…

Avis:

Tome 1, Cinder: En voici un bien bon livre qui tient ses promesses!
Mais en fait, j’étais déjà presque entièrement séduite dès la lecture du premier chapitre proposé par l’éditeur, et par en plus une couverture ultra attractive!
Et là en quatrième de couverture, j’ai été irrésistiblement attirée et intriguée comme beaucoup de monde lorsque j’ai vu que Marissa Meyer proposait un mélange entre les contes de fées et Star wars – deux choses que j’adore (et en plus, j’ai toujours pensé que StarWars était un conte de fées à sa manière !)
L’écriture est qui plus est vraiment agréable et rend par une sorte de « magie bioélectrique » les personnages tout de suite attrayants et sympathiques, en particulier Cinder. Le petit plus également, c’est que la romance portée par un Kai tout à fait séduisant ne met pas longtemps à se mettre en place: mais le coup de foudre n’est-il pas le propre des contes de fées?
On retrouve avec plaisir toutes les ficelles du conte de fée en s’amusant à retrouver les petits détails qui rappellent Cendrillon. Mais là où l’auteure est forte, c’est qu’elle a tout de même réussi à s’éloigner avec honneur en apportant la touche de suspense qu’il fallait – spoiler – c’est finalement pas si mal d’avoir séparé les deux amoureux à la fin qui pourront mieux se retrouver dans les prochains tomes! On évite ainsi le cliché des happy ends!. – spoiler –
J’avais réussi également à résoudre les quelques énigmes de l’histoire (pour le Dr Erland et pour Cinder…) et cela m’a rendue fière et pas déçue (mais je sais que certains aiment être chamboulés!)

En bref: Maintenant que j’ai littéralement dévoré le premier tome qui est envoûtant, je m’en vais voir ce que disent Scarlet et son loup (en espérant suivre tout de même Cinder… Et Kai!)

Tome 2, Scarlet: Et bien Scarlet est une suite pour Cinder on ne peut plus rondement bien menée!
L’écriture fluide de l’auteure nous embarque une nouvelle fois immédiatement dans l’histoire. Et de mon point de vue, ce livre ne souffre d’aucune lenteur puisque le suspense est omniprésent: cette suite ressemble en fait beaucoup plus à une enquête – Cinder à propos de ses origines, Scarlet après sa grand-mère, le reste des personnages du premier après Cinder…- qu’à un conte dans sa forme.
Ce suspense est aussi porté par l’arrivée de plusieurs nouveaux personnages qui prennent le devant même sur Cinder! On a envie de voir défiler les chapitres pour connaître soit la suite des aventures de Cinder soit ce qu’il se passe pour Scarlet, accompagnée de ce personnage dont je ne sais toujours que penser, entre ultra violence et charisme désirable, Loup!
Le plus de cette histoire c’est aussi de voir comment ces personnages vont se retrouver grâce à leurs destins qui sont liés depuis le début!
Mais je dois avouer que les décors, qui m’avaient subjuguée dans le premier tome par toutes ces descriptions d’orientalisme, m’ont moins fait rêvée dans celui-ci, mais cette familiarité des lieux doit être semblable chez tous les lecteurs français!

En bref: Scarlet est aussi prenant que Cinder et donne plus qu’envie de se lancer dans Cress!!

Tome 3, Cress: Waouuw! Ce troisième opus est plus que probablement mon tome préféré des Chroniques lunaires – en sachant que j’avais déjà adoré Cinder et Scarlet!
On a affaire ici réellement à un petit bijou: en commençant bien-sûr par la couverture qui est juste sublime, bravo à Daniele Gaspari qui est un excellent illustrateur, et particulièrement sur cette série!
Mais on se retrouve surtout avec Cress sur un livre qui a vraiment été magnifiquement étoffé – le nombre de pages conséquent en dit déjà long: on a maintenant été présenté à tous les protagonistes de l’histoire ce qui donne une idée plus complète de la trame que vont prendre les aventures. Mais cela donne surtout un boost fantastique à l’histoire dont on n’arrive plus à se détacher face à un suspense plus que haletant: je me suis même surprise à tricher un peu sur les chapitres à venir avant de revenir à ma page pour connaître la suite des aventures de tel ou tel personnage tellement on est happé par ce qu’il leur arrive!
Pourtant, là où est vraiment la force de ce tome, c’est dans ses personnages! On retrouve avec plaisir ceux que l’on avait déjà rencontrés dans les deux premiers livres, de Cinder à Loup: chaque personnage a qui plus est positivement évolué! Mais j’ai eu un vrai coup de coeur pour notre nouvelle héroïne : Cress!
Car c’est aussi dans cet opus que j’ai trouvé que le processus d’identification était le plus fort: qui ne peut pas se retrouver dans Cress, cette petite adolescente geek qui se fait des fantasmes sur le grand amour et sur un homme surtout qu’elle n’a jamais rencontré?
Elle est si adorable dès le départ que je trouve que c’est elle qui amène encore plus à s’attacher aux autres personnages qui évoluent autour d’elle – spoiler – la mort de son père, le Dr Erland m’a par exemple très émue comme de suivre le dénouement de sa relation avec Thorne m’électrise! – spoiler –  

En bref: Si l’auteure qui est extraordinaire il faut se l’avouer, monte crescendo dans ses tomes, vivement la sortie en France de la fin de cette tétralogie: Winter si c’est cela, promet d’être un chef d’œuvre ! En attendant – (im)patiemment -, je me lance dans Levana (le préquel)!

 

Points forts: Tout! Les Chroniques lunaires sont une série en diamant!

Publicités

3 commentaires

  1. Elodie · avril 27, 2016

    J’ai très envie de me mettre à cette série mais j’en ai tellement en cours que je vais attendre… 😦

    Aimé par 1 personne

  2. Chikachou · avril 27, 2016

    N’attends pas trop XD cette série est tout bonnement un petit miracle et je suis triste d’achever bientôt Winter (même si je n’arrive pas à ralentir le rythme lol). Donc je ne peux que te les reconseiller ❤

    J'aime

  3. Pingback: Bilan de décembre + Bilan 2016 | Langue de chat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s