Rappel: La Sélection: La Sélection, l’Élite, l’Élue et l’Héritière

En voici une très bonne semaine qui s’annonce! Pourquoi me direz-vous? Le titre de cet article est plutôt évocateur, non? Eh oui, ce jeudi sort le cinquième et dernier tome de La Sélection: la Couronne. Pour fêter tout ça et surtout faire taire mon impatience, j’ai décidé de relire le quatrième tome L’Héritière qui s’occupe du cas de la nouvelle Sélection d’Eadlyn que j’ai encore plus adoré que la première héroïne, puisqu’elle est mais alors loin d’être une princesse parfaite. Et là que faire pendant deux jours? Poster mes chroniques sur les tomes précédents et lancer les pronostics sur les Sélectionnés… Voici donc la première étape (Attention à ne pas vous spoiler!):

Auteur: Kiera Cass

Éditeur: Collection R

Année d’édition: 2012 à 2015

Genre:  Romance, Dystopie…

Description de La Sélection:

Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras…
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Avis:

Tome 1, La Sélection: Je ne peux pas cacher bien longtemps mon avis général sur ce livre : j’ai adoré!!!
On entre vraiment très vite dans l’univers d’America Singer, dans ce pays d’Illéa avec autant de castes que d’inégalités. Notre héroïne d’ailleurs, bien qu’issue d’une caste moyenne, connaît bien ces inégalités. C’est cette force qui la rend d’ailleurs très attachante!
J’avoue qu’au tout début, je me suis posée des questions sur cette jeune-fille qui avait selon moi un bien étrange et rapide sens d’adaptation: -spoiler- pour moi, elle acceptait par exemple bien trop facilement sa rupture avec Aspen après deux ans de relation, comme elle s’émerveillait un peu trop de la vie au palais pour quelqu’un qui rechignait totalement d’y aller! -spoiler- Mais je crois qu’il s’agissait tout bonnement d’une façon de ne pas ralentir le rythme de l’histoire qui comme ça reste haletante jusqu’au bout.
Mais c’est surtout grâce à America, parce qu’à travers ses yeux, qu’on découvre avec bonheur l’histoire et la culture d’Illéa: on se plonge très vite dans les intrigues politiques qui sont en fait le nœud de l’affaire ici!
C’est d’ailleurs par ce biais que l’on découvre également Maxon. Au tout départ, comme notre héroïne, je l’ai trouvé on ne peut plus guindé et sans caractère. Mais plus on le découvre au fil de l’histoire, plus il est attrayant -spoiler- et cette façon si maladroite et douce d’échanger leur premier baiser!
-spoiler-
Pour Aspen, on le voit tellement peu et surtout peu à son avantage, qu’on peut difficilement se prononcer: il introduit en fait plus la vie et le caractère d’America…
 

En bref: Ce tome est donc une petite merveille qui introduit très bien la saga de la Sélection! A lire (ce qui se fait très très vite)! Mais cette fin…! On voit qu’une belle bataille pour le cœur de la potentielle princesse se prépare! Et gnargnark que c’est bon! Vivement le prochain tome!

Tome 2, L’Élite: C’est sûr, ce livre se dévore aussi avidement que le premier tome!
C’est avec plaisir que l’on retrouve nos personnages que l’on avait quitté au moment où les Sélectionnées n’étaient plus que six devenant l’Élite.
Mais c’est aussi en les retrouvent qu’on découvre que cet opus est bien différent du précédent! Au tout début, je trouve que nous sommes un peu loin de la America qui s’était montré comme une fille forte auparavant: son indécision quant à son amour la fait passer pour une vraie girouette! On la retrouve enfin lorsqu’elle s’aperçoit des injustices qui règnent même au sein du palais et c’est ce qu’il y a de plus plaisant!
Elle n’est en même temps pas très aidée par les protagonistes masculins: Maxon qui avait mes faveurs, est dans ce tome assez décevant je trouve! Lorsque qu’il peut se rattraper, il s’efface derrière son père qu’on découvre ici sous un jour bien peu sympathique. Tandis qu’Aspen… reste Aspen qu’elle réintègre un peu trop facilement dans sa vie pour moi mais ce n’est pas un méchant bougre!

En bref: Si ce tome va si vite à lire c’est qu’il y a toujours du suspense centré encore une fois sur les intrigues politiques: on a toujours envie de voir – et c’est donc parti pour la suite! – comment America va parvenir à tirer profit de sa situation! Mais aussi comment ce triangle amoureux (ou même un pentagone amoureux?) va-t-il se terminer?

Tome 3, L’Élue: Alors… Même si le premier tome restera mon préféré de la saga, celui-là a gagné tout de même une bonne place dans mon cœur!
En effet, bien que cet opus reste centré comme les autres sur l'(es) histoire(s) d’amour d’America, il y a aussi ici beaucoup plus d’action qui rende l’histoire très palpitante! D’où la lecture en seulement une journée…
Tout au long de l’histoire, on passe également par un large éventail d’émotions : du suspense, de la révolte, de l’attendrissement, beaucoup de tristesse… Mais aussi un peu d’impatience face à l’histoire d’amour entre Maxon et America: ces deux-là sont d’une maladresse et parfois même d’une cruauté l’un envers l’autre qu’on frôle parfois l’agacement ! Mais on reste attaché au fil de l’histoire à ce qu’il leur arrive le meilleur !
Par contre, je pense qu’il ne fallait pas trop en faire sur l’indécision d’America sur le fait d’avoir les épaules pour devenir princesse ou non: vu son adaptation rapide à la vie de château, bien-sûr qu’elle était prête!

En bref: Une conclusion à la hauteur d’une belle saga bien écrite et addictive qui nous a fait aimer une ribambelle de personnages attachants (même ceux auxquels on ne s’attendrait pas!) et où l’amour est le point central et finit par triompher!

Tome 4, L’Héritière: C’est avec un plaisir non dissimulé qu’on retrouve l’écriture agréable de Keira Cass dans ce tome IV avec une nouvelle Sélection riche en rebondissements et surtout en harem renversé: c’est le girl power qui l’emporte ici!
Après les trois premiers tomes de la Sélection, je trouve que nous avions un peu fait le tour de l’histoire: j’étais donc interrogative sur ce que pouvait bien apporter ce quatrième opus mais aussi tout de suite intriguée par le résumé. Au final, ce tome est une sacrément bonne surprise qui amène une bouffée d’air frais au concept! Reprendre à zéro n’en rend l’histoire que plus palpitante!
Il est sympathique de voir l’évolution des anciens personnages – petite préférence pour May – mais encore plus de découvrir les petits nouveaux, en particulier l’héroïne de cet opus.
Eadlyn est en fait l’anti-héroïne parfaite: elle a un sale caractère, elle est pédante, autoritaire, égoïste, parfois même cruelle, ne se remet quasiment jamais en question… Mais ça ne rend la Sélection que plus divertissante : on rit de la voir se battre contre des moulins pour éviter de connaître les garçons et essayer d’obtenir l’affection de ses futurs sujets, en échouant à chaque fois!
Les prétendants, parlons-en, présentent une belle brochette des différentes facettes de la gente masculine : des adorables puis des maladroits aux insupportables, en passant par les pervers, les narcissiques et même les pervers narcissiques! On s’attache forcément beaucoup à certains d’entre eux dont Kile, Henri… Et même Erik! Et on constate facilement qu’il commence à avoir de l’influence sur le caractère de leur Princesse!

En bref: J’ai vraiment pris de beaucoup de plaisir à découvrir la presque Sélection de l’héritière de Maxon et America. Par contre, grosse surprise en lisant les dernières lignes: je m’attendais à ce que ce tome close les aventures d’Eadlyn et non à ce que ce soit le début d’une… trilogie? (NB: Il s’avère aujourd’hui que la saga se clôt avec le tome V) J’espère juste que l’auteure saura rester fraîche dans sa façon de faire évoluer la suite que j’ai vraiment hâte de lire du coup!

Points forts de la série: Les personnages multiples – l’addictivité – le concept

Publicités

3 commentaires

  1. Les bouquins de Chloé · mai 10, 2016

    J’avais adorée lire la sélection, malgré que le tome 4 m’est un peu moins plu que les autres, j’attend avec impatience le 5e et dernier tome de cette saga. La fin du 4 m’avait légèrement déçu alors j’en attend énormément de cette suite 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s