Magisterium, tome 1: L’Épreuve de fer

le-magisterium,-tome-1---l--preuve-de-fer-567143

Auteur: Cassandra Clare & Holly Black

Éditeur: PKJ

Année d’édition: 2015

Genre:  Fantastique

Description:

Dans une grotte, un nouveau-né abandonné. Gravée dans la glace, une inscription de la main de sa mère :
 » TUEZ CET ENFANT  »

Douze ans plus tard…
Callum Hunt est devenu un garçon comme les autres. Ou presque. Car il a tout fait pour ignorer la magie qu’il portait en lui. Mais à présent, Cal est rattrapé par un don qu’il n’arrive pas à maîtriser, et il doit intégrer le Magisterium. Un endroit fabuleux et terrifiant, où il va découvrir les secrets obscurs de son passé.
L’Épreuve de Fer commence à peine. Le plus grand défi reste à venir…

Avis:

Ça m’arrive peu souvent, mais je suis quelque peu embêtée pour écrire cette chronique, tellement je n’arrive pas bien à me décider sur mon avis sur ce début de saga. Même si j’ai eu peur d’en arriver à ne pas aimer Magisterium au début de ma lecture, je ne peux pas non plus dire que c’est une lecture que j’ai détestée…
Oui, elle ne correspond pas forcément à mes attentes que j’avais lorsque j’ai lu le résumé et le premier chapitre, mais j’ai quand même su y déceler quelques passages intéressants. En fait, voici ce qu’il y a: j’ai trouvé que les auteures avaient fait en quelque sorte… un pastiche de Harry Potter – et je vois que je ne suis pas seule à le penser – car on retrouve tellement de points communs que cela en devient troublant et même un peu dérangeant: on perd beaucoup ici en originalité!
Mais pour parler originalité, dès qu’il y avait des tournants du scénario plus inédits, alors là oui, j’ai vraiment bien aimé l’histoire. Après tout, l’écriture est fluide et belle, sur ce point rien à redire!
Un autre point nouveau qui m’a un peu dérouté est celui du héros – et attention, cette histoire est faite judicieusement telle que vous ne savez jamais certainement qui est le vrai héros, ne serait-ce déjà que sur la couverture. Mais ici, c’est Callum dont je parle, drôle de petit bonhomme pour qui je n’ai pas su faire la part des choses entre sa jeunesse et son immaturité pour l’apprécier totalement. Je lui ai trouvé au tout début de l’histoire une part de caractère assez sombre pour son âge – Mais qui est vraiment sarcastique à 12 ans, quoi? – mais cela s’est un peu arrangé par la suite quand il découvre l’amitié.

En bref:  On peut considérer largement que Magisterium est un pastiche de la saga de J.K. Rowling, un bon pastiche au style agréable mais un pastiche tout de même. J’aimerais tout de même découvrir la suite pour voir si les points inédits de l’histoire sont davantage exploités que les points communs et puis, voir comment vont évoluer les personnages et les intrigues qui sont aussi bien faites.

Les points forts: Le suspense – le nœud d’intrigues

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: PAL Anniversaire | Langue de chat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s