La Machine à explorer le Temps

la-machine-a-explorer-le-temps-753124

Auteur: Herbert George Wells

Éditeur: Folio SF

Année d’édition: 2016 (1ère édition: 1895)

Genre:  Science-Fiction

Description:

Persuadé que le temps est une quatrième dimension de même nature que la longueur, la largeur et la hauteur, un inventeur de génie construit une machine extraordinaire qui va lui permettre de se déplacer à travers les siècles. C’est ainsi qu’il parvient à atteindre l’an 802701. Autour de lui, tout a bien changé, et les premiers habitants qu’il rencontre ont une attitude pour le moins étrange : une sérénité mêlée à une sombre terreur que l’apparition des Morlocks, des êtres peuplant les profondeurs de la terre, va bientôt expliquer…

Avis:

Il est toujours dur de juger un classique, surtout quand il appartient à l’un des pères fondateurs de la littérature SF. Et ici, on ne peut que comprendre ce qui a pu attirer dans sa lecture des millions de lecteurs: cette histoire pose vraiment les cadres du genre.
Mais je dois avouer une petite chose qui me sera vite pardonnée j’espère: j’ai bien aimé ce roman mais je préfère peut-être l’autre père de la SF, Jules Verne. En effet, j’ai trouvé l’écriture de H.G. Wells superbe, et peut-être bien trop bien écrite. Le style est, et cela est propre à chaque classique, un peu éloigné du parler naturel et là, ça m’a un peu sauté aux yeux. Car oui, ce que l’on peut lui reconnaître et même admiré, c’est que l’auteur ne s’est pas contenté d’un récit simple d’aventures dans le temps même si on a tous les éléments de la découverte qui ne promettent pas forcément de belles choses à l’Humanité: on a devant les yeux une vraie réflexion à la fois philosophique mais aussi anthropologique, emportée par beaucoup de théories très savantes qui peuvent peut-être perdre si on ne s’accroche pas! Il y a dans La machine à explorer le temps, un sens très naturaliste peut-être emprunt de son époque.

En bref:  C’est forcément un livre à découvrir car H.G. Wells faisant partie des pionniers du genre! Attention à ne pas s’arrêter au premier chapitre qui plutôt qu’une « initiation » aux sciences peut paraître plus comme un parfaire pour érudits. Mais l’étude romancée des mondes futurs est très bien décrite, rendant la lecture entraînante.

Les points forts: L’écriture – la culture scientifique

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: PAL Anniversaire | Langue de chat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s