Le cycle de Fondation, tome 1: Fondation

le-cycle-de-fondation,-tome-1---fondation-796840

Auteur: Isaac Asimov

Éditeur: Folio SF

Année d’édition: 2006 (1ère édition: 1951)

Genre:  Science-Fiction, stratégie politique…

Description:

En ce début du treizième millénaire, alors que l’humanité a essaimé dans la galaxie jusqu’à se constituer en un gigantesque Empire ayant pour capitale la planète Trantor, Hari Seldon fait figure de Cassandre. Inventeur de la psychohistoire, une nouvelle science qui permet de prédire l’avenir, il prévoit l’effondrement total de l’Empire d’ici trois siècles. Un effondrement qui sera suivi d’une période de ténèbres de trente mille ans réductibles à seulement mille ans si Seldon parvient à imposer son projet : la Fondation, chargée de rassembler toutes les connaissances humaines. Si… car les idées de Seldon ne font pas l’unanimité. Surtout chez les politiques, qui ne voient en lui et en ses disciples que des fauteurs de troubles…

Avis:

Houlàlà je trouve bien dur de commenter une telle oeuvre qui se place dans les classiques de la SF puisque son auteur en est un pionner. Mais je n’ai pas pu m’empêcher de comparer Fondation à l’autre oeuvre majeure d’Asimov que j’ai lu récemment, le Cycle des robots. Et j’ai vu la différence!
Ce qui fait la force d’Asimov, c’est qu’il ne se contente pas d’une seule façon de traiter la SF. Et si les Robots est mené sous forme d’enquêtes, celui-ci est plus présenté comme un traité de stratégie politique! Mais du coup, c’est beaucoup moins d’actions et beaucoup plus de subtilités, beaucoup plus dans le discours à double sens… et… cela m’a un petit peu moins plu…
En fait, le changement de personnages n’aide pas vraiment non plus à se concentrer sur l’histoire:j’avoue que j’ai admiré les deux premiers héros de la Fondation, Hari Seldon et Salvor Hardin, par contre, le pouvoir aux capitalistes prôné par Mallow n’est pas trop pour moi…

En bref: C’est une oeuvre au scénario un peu plus hardu que Les Robots qui m’a fait pensé un peu à la saison 10 de Stargate mais avec moins d’action et plus de réflexion! J’espère tout de même que cela va un peu évoluer dans les tomes suivant, qu’ils seront un peu moins introductifs!

Les points forts: Le concept ultra développé de la psycho-histoire!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s