I.R.L

tmp_3000-irl-7355841277640050

Auteur: Agnès Marot

Éditeur: Gulf Stream Editeur

Année d’édition: 2016

Genre:  Dystopie, Science-fiction

Description:

Je lève la main jusqu’à mon visage, laisse échapper un cri. À chacun de mes doigts, à chacune de mes phalanges, un filin brille sous le soleil timide qui pénètre dans la pièce. Je traverse la paroi aussi facilement qu’on soulève un rideau, les mains déjà tendues en avant. Au moment où mes doigts se posent sur le pavé tactile où brillent des boutons multicolores, je suspends mon geste, pétrifiée par l’angoisse. 

Je m’appelle Chloé Blanche et j’ai grandi à Life City. Comme tous ses habitants, j’ignorais que nous étions filmés en permanence. J’ignorais que nous étions un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. J’ignorais que nous étions les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. J’ignorais surtout à quel point nous étions manipulés. Puis j’ai rencontré Hilmi, le nouveau à la peau caramel. Le garçon qui faisait battre mon cœur, mais que ceux qui tirent les ficelles ne me destinaient pas. C’est ainsi que j’ai découvert ce que nous étions, à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.

Avis:

Il faut dire que cela faisait un moment qu’il me tardait de découvrir I.R.L., Mme Bettie Rose me l’ayant amplement conseillé. Pourtant, je ne sais trop pourquoi, peut-être une petite appréhension… mais j’ai mis un temps fou à me plonger dans cette lecture!
Au final, ma lecture en elle-même a pris un peu de temps également: je ne saurais pas vraiment dire le pourquoi du comment… Mais j’ai l’impression que c’était une oeuvre qui se laissait mûrir! Car, on sent bien que l’action n’est pas l’élément principal du scénario puisque se concentre sur trois fins de partie de ce livre, mais que derrière l’auteure s’est plus concentrée sur comment faire réfléchir son lecteur: car oui, par un scénario habile, on prend conscience des dangers de vouloir jouer aux dieux créateurs, de se baser sur une ambition humaine trop démesurée pour avoir le pouvoir de contrôler le monde…
Tout cela est orchestré en plus de façon très réaliste… ou plutôt de manière très réalisable: le concept pourrait être facilement adaptable au cinéma, disons de manière hollywoodienne! Même si je dois vous avouer que l’on sent tout de même l’auteure française derrière tout cela: moins de pudibonderie peut-être, plus de place à l’émotion même si elle est pas toujours positive… tant de caractéristiques « à la française »!
D’ailleurs, cela se ressent dans ses personnages: que ce soit Chloé comme Link, chacun d’eux représente une boule d’émotion! Mais je dois dire tout de même que la conclusion de ce roman m’a laissée bien plus proches des IA que des vrais êtres humains. Une conclusion digne d’un roman à réfléchir… mais bon…

En bref: Vous avez ici un roman bien construit mais duquel vous ne devez pas attendre un page-turner à l’action continue mais plutôt une bonne satire d’un monde de plus en plus attiré vers les technologies nous permettant de vivre d’autres vies que la nôtre. Ainsi, le message passe en douceur…

Les points forts: La créativité – le suspense

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s