La fille de papier

la-fille-de-papier-343705

Auteur: Guillaume Musso

Éditeur: Pocket

Année d’édition: 2011

Genre:  Romance, Tranche de vie

Description:

Quand la vie ne tient plus qu’à un livre !

« Trempée jusqu’aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d’une nuit d’orage.

– D’où sortez-vous ?

– Je suis tombée.

– Tombée d’où ?

– Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire, quoi ! »

Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans. Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire.

Impossible ? Et pourtant !

Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel…

Avis:

Contrairement au roman de Guillaume Musso que j’ai lu précédemment, ici, il n’y a pas vraiment de suspense à vous couper le souffle mais on a plus affaire à un livre à réfléchir, à mûrir…

Si l’action est assez lente à se mettre en place, c’est parce que j’ai bien eu l’impression que ce n’était pas le but principal de ce roman. Car oui, grâce à son talent d’écrivain et à son style toujours aussi efficace car plein de naturel – on sent qu’il maîtrise son sujet, Guillaume Musso nous propose dans ce livre une sorte d’analyse de son métier, sous la forme d’une introspection.

Dans une histoire à l’intrigue qui tient le coup, aspergée d’un peu de fantastique et de beaucoup de romance, on parvient à comprendre toute la toile qui se tisse entre l’auteur, ses personnages et ses lecteurs. Chacun tient bien son rôle dans La fille de papier, avec plus ou moins de succès à mon goût. J’avoue que si Tom le narrateur m’a un peu par moment agacée par son côté très je-suis-au-bord-du-gouffre-depuis-ma-naissance assez mélodramatique (mais j’ai l’impression que les anxiolytiques sont une sorte de Musso Touch chez ses personnages), j’ai beaucoup aimé Billie car c’est elle la force de ce roman et c’est grâce à elle que la conclusion est aussi réussie, je trouve.

En bref: On trouve ici sous la forme d’une mise en abyme un road-trip initiatique mettant en valeur les liens inextricables qui entourent un roman, de son écrivain à son public. Point trop d’action mais des personnages irremplaçables pour mener à bien cette intrigue qui finit en une révélation choc. Guillaume Musso semble avoir bien étudié son métier et la poésie qui en découle!

Points forts: Le personnage de Billie – l’étude du métier d’écrivain

Publicités

2 commentaires

  1. Elodie · décembre 21

    J’ai adoré ce roman de Musso! Et la fin m’a vraiment surprise, j’ai été prise dans ce que je croyais être vrai jusqu’au bout!

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Bilan de décembre + Bilan 2016 | Langue de chat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s