Library Jumpers, tome 1: La Voleuse de Secrets

library-jumpers-tome-1-la-voleuse-de-secrets-777484

Auteur: Brenda Drake

Éditeur: Lumen

Année d’édition: 2016

Genre:  Fantastique

Description:

Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Avis:

Ce que l’on peut dire de la Voleuse de Secrets, c’est que je ne savais pas trop dans quel livre je m’aventurais en le commençant, mis à part qu’il m’était chaudement recommandé!

Et ce que l’on ne peut pas lui reprocher d’un premier abord, c’est de nous perdre dans une introduction trop longue et trop fournie… puisqu’on débarque réellement en plein cœur de l’action! Même en fait, sans vraiment le temps d’être présenté aux personnages, comme à l’héroïne Gia dont on ne sait pas grand chose, mis à part qu’elle nous ressemble un peu, un vrai rat de bibliothèque!

Et puis commence très vite le grand acte des révélations, qui je l’avoue, m’ont un peu déboussolée par la vitesse à laquelle elles arrivent toutes en même temps mais aussi par la maque d’impact qu’elles semblent avoir sur la vie de nos protagonistes… tout le monde semble tout pouvoir accepter, du coup de foudre « omni-silmultané » à un destin d’Elu(e)!

Mais si on met à part ce défaut – d’en fait, vouloir aller trop vite en besogne, l’histoire peut vraiment s’avérer sympathique car l’aventure est après tout entraînante avec notre entrée dans cet univers magique à l’originalité certaine et aux mystères intrigants! C’est d’autant plus vrai lorsque Gia parvient à Asile pour débuter sa formation de Gardienne car on a alors seulement l’impression de se poser un peu pour prendre notre rythme de croisière.

On peut enfin approfondir notre connaissance des différents protagonistes et en découvrir de nouveaux: la plupart sont de bons personnages et on a plaisir à suivre à travers ses yeux, les tribulations de Gia.

Bon après, c’est également au niveau d’un des personnages qu’est arrivé le dernier petit élément qui a pu un peu gêner ma lecture: Bastien. Moi qui suis d’habitude aucunement dérangée par un petit triangle, voire rectangle, amoureux, j’ai été prise de cours par celui-ci car peut-être dû à son arrivée très tardive, je n’ai pas bien compris son utilité dans l’histoire… d’autant plus que le deuxième homme est un brin caricatural… bref, pas mon coup de cœur!

En bref: Brenda Drake nous apporte ici un monde de magie très inédit avec des personnages sympathiques, mais il est simplement dommage qu’il y ait trop de vitesse dans le scénario qui aurait mérité de poser d’avantage tous ses mystères, sans pour autant priver l’action qui est bien présente.

J’avais normalement prévu de continuer directement sur le second opus – c’est même pour cela que j’avais découvert si tardivement La Voleuse de Secrets, mais je pense maintenant plutôt que je vais laisser mûrir quelques temps ma lecture pour pouvoir apprécier au mieux celle du tome suivant.

Points forts: L’action – l’originalité de l’univers

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: Bilan de Janvier 2017 | Langue de chat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s