Autopsie – Whitechapel

autopsie-t1-white-chapel

Auteur: Kerri Maniscalco

Éditeur: Milan – PageTurners

Année d’édition: 2017

Genre:  Thriller

Description:

Audrey-Rose a toujours vécu dans l’opulence et le bonheur jusqu’à la mort de sa mère. Depuis, malgré la compagnie de sa tante et ses robes en soie, la jeune fille mène une vie secrète. Contre l’avis de son père et les attentes de la haute société, Audrey-Rose passe beaucoup de temps dans le laboratoire de son oncle pour étudier la médecine légale, en compagnie de Thomas, un apprenti charmant, intelligent mais méprisant. Elle passe ainsi ses après-midi à disséquer et à lire à travers les corps humains. Mais une série de meurtres perpétrés par un certain Jack l’Éventreur à Whitechapel vont l’accaparer. Chaque corps est mutilé et les crimes sont de plus en plus horribles. Audrey-Rose et Thomas vont enquêter afin de découvrir le meurtrier qui semble graviter autour de la famille de la jeune femme. Est-ce son père, dont l’absence coïncide avec l’arrêt des meurtres ? Son oncle, dont les connaissances en anatomie pourraient être celles du meurtrier ? Le commissaire Blackburn qui la tient à l’œil ? Ou encore Thomas qui, sous ses airs de jeune arrogant, semble cacher beaucoup de choses?… À travers les descriptions d’autopsies, et de nombreux rebondissements, l’auteur nous plonge avec horreur et élégance dans les bas-fonds londoniens du XIXe siècle et de la science médico-légale.

Avis:

Qu’y a-t-il de plus intrigant, même de glaçant, que ces faits morbides qui ont entaché East End à la fin du XIXème siècle? Depuis que j’ai eu la chance de pouvoir faire le « Jack The Ripper Tour » à Londres durant un voyage scolaire, on peut le dire, tout ce qui se rapporte à cette énigme m’intéresse grandement! Tout cela pour vous dire que lorsque j’ai lu le résumé de ce roman qui évoquait une nouvelle version de l’histoire de Jack l’Éventreur, j’ai été de suite attirée!

Ce que l’on peut dire premièrement, c’est que tout fan de mystères policiers à vous faire frissonner aura ses attentes comblées avec le livre de Kerri Maniscalco.

Je trouve que l’auteur a pris très peu de libertés artistiques avec les grands éléments de l’enquête qui a été mise en place en 1888, et on ne peut que l’en saluer: on est du coup très vite replacé dans le contexte et la tension dramatique de l’époque!

Le fait de déplacer ces drames dans une histoire beaucoup plus centrée « familiale » par l’entremise du personnage d’Audrey Rose qui se retrouve impliquée plus qu’intimement avec le meurtrier célèbre, est selon moi une excellente idée qui a bonifié l’histoire en la rendant plus accessible et en nous y faisant du coup entrer encore plus pleinement!

De là vient vraiment le suspense, car, plus que pour les prostituées dont nous connaissions déjà ao fond le sort, on s’inquiète des dangers encourus par notre jeune héroïne.

De même, en connaissant les détails de l’affaire et en ayant deviner bien avant la fin l’identité du tueur, j’ai tout de même trouvé le scénario très haletant car j’avais envie de voir comment Audrey Rose parviendrait à résoudre tout cela. Et je dois dire tout de même que la révélation du mobile des crimes de Jack l’Éventreur m’a surprise – en bien!

Le seul petit bémol que j’émettrai ne concerne que le démarrage de cette histoire et va malheureusement à notre héroïne: alors que je pensais avoir affaire à un personnage fort, anti-conventionnel… j’avoue avoir été parfois agacée face à ses retours inopinés à la coquetterie ou à la frivolité! J’aurais préféré que ce côté-là d’Audrey Rose soit limité au jeu de séduction entre elle et Thomas, qui lui par contre, a été parfait du début à la fin.

En bref: Vous trouverez ici sous la plume efficace de Kerri Maniscalco une version très bien documentée et romancée de l’histoire de Jack l’Éventreur dans un cadre plus resserré puisque tout tourne autour de l’héroïne Audrey Rose Wadsworth et de son entourage.

Cette façon de voir l’histoire basée sur des faits réels est originale et n’enlève rien au suspense de l’intrigue (qui malgré tout, devrait oublier le « babillage autour des chaussures en soie »…) Il va être intéressant de suivre Audrey Rose et Thomas en Roumanie!

Points forts: La version réaliste proposée – le suspense

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: Bilan de Janvier 2017 | Langue de chat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s