Les mystères de Larispem, tome 2: Les jeux du siècle

les-mysteres-de-larispem,-tome-2---les-jeux-du-siecle-925753

Auteur: Lucie Pierrat-Pajot

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Année d’édition: 2017

Genre:  Uchronie, fantastique

Description:

A l’aube du XXe siècle, les jeux de Larispem sont lancé ! Carmine, la fougueuse louchébem, Nathanaël, nouvellement apprenti au Cochon Volant, et Liberté, technicienne à la tour Verne, forment l’une des six équipes de ce Jeu de l’oie à l’échelle humaine. Pendant ce temps, la comtesse Vérité œuvre dans l’ombre pour s’emparer de la Cité-Etat. L’intrépide trio parviendra-t-il à déjouer ses plans ? Et sauront-ils décoder le Livre de Louis d’Ombreville, qui suscite tant de convoitises ?

Course-poursuite dans le cimetière Lachaise ou chevauchée sauvage d’un taureau mécanique… D’un arrondissement à l’autre, les épreuves se succèdent et le danger grandit. La suite audacieuse du livre qui a remporté la 2e édition du concours du premier roman jeunesse.

Avis:

L’uchronie est vraiment un genre fascinant, surtout quand elle est bien écrite!

Étant déjà un public facile (mais attention pas tant que ça!) de part ma formation d’historienne, j’ai encore pris beaucoup de plaisir à relire ces parts de vie de jeunes gens si la Commune avait tourné autrement. Bon ici, comme le contexte historique avait été beaucoup détaillé dans le premier tome, il n’y a pas énormément de nouveautés de ce côté-là.

Mais l’auteure en a profité pour approfondir d’autres points de son histoire: on en apprend déjà plus sur le pouvoir des Frères du Sang, on approche de plus près du pouvoir politique en place… C’est ce point qui amène le plus de suspense dans l’histoire: on se retrouve comme aspiré par les intrigues politiques! J’ai d’ailleurs vraiment adoré en apprendre plus sur la Présidente!

Ce deuxième tome a aussi été l’occasion de retrouver les personnages de Lucie Pierrat-Pajot: c’était très agréable de les voir enfin réunis, de voir naître amitié… et romance(s)!

En bref: C’est une suite digne de l’excellent premier tome qui nous avait le goût pour ce genre de littérature qu’est l’uchronie, car il était savamment pimenté de fantastique, de pédagogie ludique (avec le louchébem) et de rétro-futurisme à l’époque de Jules Verne et de la Commune.

Ici, la priorité est donnée à l’action pour notre plus grand plaisir avec un final en apothéose sur ce point et cela ne nous donne finalement que peu de clefs aux mystères – dommage pour le coup dans l’eau avec le Livre… – mais cela n’en donne que plus envie de dévorer la suite!

Points forts: L’originalité du contexte – le scénario bourré d’action

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s