Je te hais…, tome 2: Je te hais… à la folie!

lovely-vicious,-tome-2---forget-me-always-961516

Auteur: Sara Wolf

Éditeur: PKJ

Année d’édition: 2017

Genre: Romance

Description:

Après son coma, Iris se souvient de tout… sauf de Jack.

Il y a 3 ans, 25 semaines et 5 jours, Isis Blake est tombée amoureuse. Et elle s’était juré que cela n’arriverait plus. Mais c’était sans compter sur son meilleur ennemi, Jack Hunter. Avant qu’ils aient pu s’avouer leurs sentiments, un terrible événement a plongé Isis dans un coma dont elle s’est réveillée sans le moindre souvenir de Jack…

Jack va-t-il tenter de raviver la mémoire d’Isis ou respectera-t-il sa volonté de ne plus jamais entendre parler d’amour ?

Avis:

Mais quel régal! Et assez inattendu qui plus est!

Pas que je n’ai pas aimé le tome 1 – sinon je serais une bonne masochiste de m’être tout de même lancée dans le tome 2 – car le tome précédent offrait tout d’une série très sympathique avec ses personnages rigolos et son scénario avare de révélations sur ses nombreux mystères. Mais donc une lecture qui me donnait envie de connaître sa suite sans pour autant me rendre folle dingo d’impatience.

Et là, je débute Je te hais… à la folie! Et c’est le choc! Impossible de le lâcher et maintenant qu’il est terminé, je ne fais que ressasser et regarder l’horizon 2018.

Car si Sara Wolf nous avait déjà dépeint son héroïne comme un vrai bout d’entrain, un lutin farceur, ici, cela est une révélation tant elle devient un grand feu d’artifice de l’humour! À chacune de ses répliques, j’ai ri et admiré sa pure folie qui est totalement contagieuse! On voudrait d’une amie comme cela!

Jack, quant à lui, semble encore une fois à tomber, même si partager ses pensées n’a pas que des avantages: si je n’ai pas apprécié des masses ses moments « bête qui sommeille en moi », j’ai adoré ses questionnements amoureux.

Il faut reconnaître également à l’auteure, et particulièrement sur ce tome, qu’elle a su par sa façon d’écrire l’histoire, à mélanger savamment l’humour de son héroïne à un fond dramatique beaucoup plus grave parlant de tumeurs, d’esclavage sexuel, de traumatismes psychologiques et de bien d’autres sujets tous pas plus gais les uns que les autres. Et c’est une des parties les plus fortes et les plus poignantes de son récit qui m’ont nouée la gorge dans les scènes finales.

En bref: Si le premier tome était sympathique (vraiment!), c’était avant tout je pense, pour nous introduire en douceur dans cette explosion qu’est le deuxième tome. Je suis encore scotchée par cet opus dément où se mêle les turpitudes adolescentes de notre petit lutin à l’humour décapant mais qui cache comme beaucoup de ses camarades une face sombre, avec justement les différents drames plus tragiques les uns que les autres, qui sont dévoilés ici au fil de l’eau et sous une plume toujours juste. Vivement la sortie de Je te hais… plus du tout pour connaître la fin des malheurs d’Isis et de Jack!

Points forts: Le personnage d’Isis – le scénario – l’addictivité

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s