Warcross, tome 1

warcross,-tome-1---warcross-1013239

Auteur: Marie Lu

Éditeur: PKJ

Année d’édition: 2018

Genre:  Science-fiction

Description:

La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable jamais inventé : Warcross. Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…

Avis:

À écouter les réseaux sociaux – oui, chose que je fais assez souvent, je vous l’avoue, il fallait s’attendre à ce que Warcross envoie du pâté! Bon… Non pas que je sois déçue car ce livre de Marie Lu respecte quand même le niveau d’exigence: c’est clairement un univers richement travaillé qui s’approche autant de la science-fiction que du film à suspense.

Il y a vraiment en plus de cela de très beaux points positifs à trouver à Warcross, c’est simplement que… Je ne me suis pas rapprochée du coup de cœur espéré…

On rentre pourtant très facilement dans le monde pas si futuriste que ça que nous décrit l’auteure, avec toute sa technologie ultra-sophistiquée qui pourrait faire pâlir d’envie tous les gamers actuels, bien que restant tout à fait réaliste. Qui plus est, on se retrouve plongé dans la mégalopole la technologique au monde, Tokyo! Tout cela forme donc un tableau tout à fait crédible et qui nous donne envie d’en connaître plus avec plaisir.

Le style d’écriture de Marie Lu en plus de tout cela n’est ni lourd ni redondant: on se fait assez aisément à la présentation de son univers justement parce qu’il est expliqué de manière simple et fluide.

C’est cette même façon de faire qui nous fait apprécier de suite notre héroïne, Emika. Déjà, on ne va pas se mentir, car malgré l’illégalité de la chose, être hackeuse, c’est quand même être auréolée d’une aura de coolitude suprême! En plus, elle est dynamique, aventurière, courageuse… Par contre, Hidéo… j’avoue avoir eu l’impression d’un petit truc qui clochait dès sa première rencontre avec Emika… ce qui d’ailleurs déteignait sur elle dès qu’ils étaient à nouveau à deux, si bien que je les trouvais parfois même agaçants… c’est ce sentiment, malgré la fin au suspense haletant qui nous laisse plusieurs fois bouche bée, qui rend un peu incompréhensible la fin et l’évolution de ce personnage à mon goût…

En bref: Ce livre a tous les points positifs qui peuvent faire d’un roman un grand succès littéraire: un scénario haletant et énigmatique, bourré d’action en mode Fantasy et de technologies à couper le souffle. Si vous y ajoutez une héroïne qui a des « corones », vous passerez un très bon moment. Dommage que parfois les relations entre les personnages soient par contre un peu étranges, surtout dès qu’il est question d’Hideo… Par contre, j’ai été surprise que Warcross ne soit pas un tome unique!

Les points forts: Le suspense – le scénario futuriste mais réaliste – les clins d’œil à Harry Potter (les gardes du corps, Fred et George par exemple ^^)!.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s