Emma 2.0

emma-2.0-1052998

Auteur: Chloe Seager

Éditeur: PKJ

Année d’édition: 2018

Genre:  tranche-de-vie, bloging

Description:

Emma a 16 ans et sa vie est déjà fichue. Elle a découvert sur Facebook que son copain l’a plaquée et sort avec sa rivale, la trop parfaite Anna. Heureusement, Emma a trois meilleures amies de choc qui vont remettre son existence à flot ! Elles l’encouragent à rencontrer d’autres garçons ; Emma ouvre alors un blog privé pour raconter ses différentes tentatives. De catastrophes hilarantes en quiproquos gênants, rien ne va se passer comme prévu…

Avis:

Avec Emma 2.0, vous prenez un bon bain d’adolescence… Littéralement parlant… Ce n’est pas une blague!

Et bien sûr, ceci implique l’adolescence dans tous, tous les sens du terme, du positif ou négatif: on y voit les premiers émois amoureux, la fougue de la jeunesse qui sort – ouh, phrase de vieille -_-‘, mais également les ravages des hormones, les côtés moins glamours de nous les filles et les plans farfelus et désespérés pouvant être mis en place en cas de cœur brisé.

Au final, Chloé Seager ne nous cache absolument rien de son héroïne! Et je pense que c’est cela, et sûrement aussi sa forme très accrocheuse à base de billets de blog, qui fait de ce livre un véritable page-turner. Il se lit vraiment très vite, très très vite, et on brûle de voir se dérouler les jours de la Nouvelle-Emma-qui-a-pris-des-résolutions!

Je crois que s’il est aussi addictif, c’est comme je le disais, grâce à cette forme qui nous permet de nous immerger assez pleinement dans la tête, un peu dérangée tout de même, de notre héroïne sympathique. Et cela se fait d’une manière si étonnamment insidieuse! On s’y surprendrait! Là où je me suis dit que je m’étais totalement imprégnée dans la pensée d’Emma, c’est lorsque j’ai commencé à la trouver totalement incomprise, et par la même, quand je me suis mise à détester tout son entourage: la première que j’ai haï, c’est bien entendu sa mère, mais même ses meilleures amies… Surtout Gracie… Même Steph…. seule Faith a trouvé grâce à mes yeux… Le pire a tout de même été son Ex-à-jeter-à-la-poubelle, Léon, qui aurait mérité meilleur retour de bâton à la fin à mon humble avis!

J’ai apprécié peu de personnages en fait, si on fait les comptes… peut-être parce qu’on voit des yeux d’Emma avec un prisme assez « asocial »…

En bref: Je confirme mes dires du début: s’il y avait une notice du dictionnaire à faire sur l’adolescence, cette histoire pourrait aisément lui servir de base. Mais attention, nous ne tombons pas non plus dans le cliché, et cela grâce à Emma et son blog « privé »!

J’ai beaucoup aimé ma lecture que j’ai vu défiler à vitesse grand V, justement parce qu’elle était là, tout de même optimiste, drôle, créative… mais elle a tout de même de bien mauvaises fréquentations – qu’on aime détester!

Les points forts: Le personnage d’Emma – l’addictivité.

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: Bilan de Avril 2018 | Langue de chat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s