Comment le faire craquer

comment-le-faire-craquer-1071537

Auteur: Laurie Devore

Éditeur: PKJ

Année d’édition: 2018

Genre:  Tranche-de-vie, Romance

Description:

Olivia est la peste de son lycée, jusqu’au jour où elle décide de tout changer…

Pour rester populaires, Olivia Clayton et son amie Adrienne ont toujours manipulé et humilié les autres. Mais quand elle surprend Adrienne au lit avec son petit ami, c’est le choc. Olivia décide alors de se racheter une conduite… après avoir assouvi sa vengeance ! Malheureusement, ses anciennes victimes n’ont pas l’intention de lui faciliter la vie…

Avis:

Le résumé de ma lecture de Comment le faire craquer pourrait tenir en une seule phrase: j’ai beaucoup aimé les cinquante premières et des cinquante dernières pages! Mais bon, je sens que je vais devoir être plus explicite…

En début de roman, j’ai eu tout de suite la vague impression que l’auteure allait me stupéfier. Dans les premiers temps, on peut dire que c’était un pari réussi!

Plus d’une fois, je me suis retrouvée à me demander si je ne devenais pas folle à… ouh je vais le dire… à aimer notre héroïne… Non mais imagine un peu cela: comment Laurie Devore parvient-elle, par quelles manipulations de l’esprit, réussit-elle à rendre attachante l’un des suppôts de Satan version lycéenne à la méchanceté à peine voilée ? Je me pose encore la question! Reste qu’on apprécie Olivia et qu’on a envie de l’aider à s’extirper du bourbier dans lequel elle s’est fourrée… du moins au début…

À partir d’une centaine de pages, notre ressenti varie un peu car l’ambiance du livre aussi change: on se retrouve pris à travers un marasme de manipulations… Si bien qu’on n’arrive plus à savoir que penser… Cela coïncide avec l’arrivée en scène de Whit qui je l’accorde, avait un beau potentiel de personnage craquant, mais lui, se trouvant au centre de cette tornade vengeresse, en perd un peu son rôle d’acteur de premier plan… Dommage…

On se concentre alors plus sur la guerre entre Olivia et Adrienne qui selon moi, a rendu malsaine toute la partie centrale du roman. On assiste impuissant a des machinations au goût plus douteux les unes que les autres… Cette partie a été pour moi très longue à dépasser, n’aimant pas ce que je lisais car cela partait trop loin dans l’utilisation des personnes!

Qui plus est, alors qu’encore quelques pages avant, l’écriture de l’auteure était très agréable parce que fluide et très spontanée, je me suis retrouvée à devoir relire plusieurs fois – même à tête reposée – les dialogues entre Whit et Olivia par exemple, ne comprenant rien à l’argumentaire de chacun…

Mais fort heureusement, Laurie Devore nous offre une fin digne de ce nom, avec une héroïne, même si elle reste imparfaite, qui range son costume de « Super Conasse » – pour de bon?

En bref: Bien étrange lecture que fut Comment le faire craquer où l’auteure nous fait naviguer entre empathie pour une diablesse qui se frotte au mauvais/bon garçon et malaise au regard d’une guerre adolescente fratricide et dérangeante…

Points forts: L’empathie créée pour le personnage d’Olivia

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s