Vendredi ou la vie sauvage

vendredi-ou-la-vie-sauvage-485536

Auteur: Michel Tournier

Éditeur: Flammarion Jeunesse

Année d’édition: 2011 (1e édition: 1971)

Genre:  Aventure

Description:

Un jour de septembre 1759, Robinson, seul survivant du naufrage de La Virginie, échoue sur l’île de Speranza et s’en déclare gouverneur. Aussi, quand il rencontre l’Indien Vendredi, le tient-il naturellement pour son esclave. Mais, finalement, les rôles s’inversent : Robinson a beaucoup à apprendre de Vendredi… « Ce n’est plus Robinson qui apprend la civilisation à Vendredi, c’est Vendredi qui apprend la vie sauvage à Robinson », explique Michel Tournier, signant là l’une de ses plus belles histoires

Avis:

Dans la vie d’un(e) grand(e) lecteur(trice), il arrive forcément un moment où vous devez vous mettre aux grands classiques de la littérature, si cela n’a pas été déjà fait sur les bancs de l’école. C’est ainsi – et pour une question de challenge littéraire aussi – que je me suis lancée dans Vendredi ou la vie sauvage.

Déjà, j’ai été bien surprise de découvrir qu’il n’existait pas une mais deux – ou peut-être plus, qui sait? – histoires de Robinson. Ainsi, celui-ci est un roman qui prend son entière inspiration dans l’ œuvre de Daniel Defoe. Et d’après ce que j’ai lu ici, il vaut mieux débuter par celui-là qui apporte des sentiments plus bénéfiques.

En effet, si Vendredi ou la vie sauvage parle de la vie sur l’île déserte de Spéranza du point de vue de notre Robinson Crusoé, la balance du bien-vivre est largement en faveur de la vie de Vendredi: on y retrouve plus de tolérance, de joie de vivre, de communion avec la nature – même si attention, il ne s’agit pas là d’un pamphlet écologiste!

De plus, l’écriture de ce roman est simple et naturelle, structurée en courts chapitres ce qui permet une lecture rapide: on est comme Robinson, nous perdons un peu la notion du temps entre son naufrage et la fin de cette aventure…

En bref: Ce roman fait partie des classiques qu’il faut connaître, ne serait-ce que pour l’intérêt anthropologique de cette aventure. Mais ne vous inquiétez pas, la vie de notre Robinson sur l’île ne nous est pas narrées en termes compliqués et nous entraîne assez facilement.

Points forts: L’histoire attractive

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s