Nos étoiles contraires

nos-etoiles-contraires-1030088

Auteur: John Green

Éditeur: PKJ

Année d’édition: 2017

Genre:  Drame, Romance

Description:

Entre rire et larmes, le destin bouleversant de deux amoureux de la vie.

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades.

C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate.

Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Avis:

Bienvenue dans mon monde fait aujourd’hui de gueule de bois post-rivières de larmes – ce qui étrangement arrive souvent au réveil d’une soirée où il y a eu pluie torrentielle intérieure!

Pour parler en mots clairs, ce matin, je suis en deuil! Deuil pour deux personnages extraordinaires, Augustus et Hazel.

Comme cela est évoqué plusieurs fois par John Green lui-même mais aussi grâce à une habile mise en abyme, je me rends bien compte que toute cette histoire n’est qu’une œuvre de fiction, et pourtant, impossible de ne pas ressentir cette forte empathie pour nous deux héros. Ils sonnent et résonnent vrais! Leur histoire n’est pas seulement touchante, elle est inspirante!

Rares sont les romans à adopter une telle justesse dans la réflexion autour de la maladie… et cela ne se fait pas sans humour: car oui, nos larmes ne sont pas celles de l’apitoiement, mais bien celles de l’attachement à deux vies incroyables.

Tout cela se réalise encore une fois sous la plume de l’auteur qui comme on s’y est habitué, reste à la fois fluide, magnifique, pleine de bon sens, assaisonnée de second degré… Mais surtout, cette façon d’écrire nous emporte et nous fait vivre en même temps que ses personnages, une multitude d’émotions: j’ai beaucoup pleuré, j’ai ri, j’ai éprouvé du respect, de l’émerveillement, de la compréhension et aussi parfois de la perplexité face aux choix du Destin, la Mort n’étant pas forcément là où on l’attendait…

Tous ces sentiments ressortent et transparaissent un scénario qui tient la route et c’est ce réalisme qui nous embarque!

 

En bref: On a là encore une petite pépite de roman qui nous est offert par John Green. Avec une richesse du cœur et une justesse des mots, il partage avec nous une parcelle de vie de deux jeunes malades du cancer que sont Augustus et Hazel: on y ressent la dureté du combat contre la maladie comme leur volonté de vouloir profiter de leur « infini limité » à deux. Ce roman poignant est tout simplement une merveille!

Les points forts: Tout… l’écriture si immersive – Augustus et Hazel et leur histoire (d’amour) – la beauté de l’histoire et du message…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s