Les animaux fantastiques 2: les Crimes de Grindelwald – le texte du film

les-animaux-fantastiques-2-les-crimes-de-grindelwald---le-texte-du-film-1086040

Auteurs: J.K. Rowling

Éditeur: Gallimard

Année d’édition: 2018

Genre:  Fantastique

Description:

1927.

Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’échappe de prison et s’attelle à recruter des partisans, dont la plupart ignorent sa réelle intention : faire régner les sorciers de sang pur sur les êtres non magiques. Afin de contrecarrer les plans de Grindelwald, Albus Dumbledore fait appel à Norbert, son ancien élève à Poudlard. Dans ce monde des sorciers de plus en plus divisé, l’amour et la loyauté sont mis à l’épreuve, les amitiés les plus sincères et les liens familiaux ne sont pas épargnés.

Avis:

Vous vous douterez très certainement qu’il n’y aurait rien de moins évident que de parler du texte du deuxième film des Animaux Fantastiques sans parler du film en lui-même: les deux sont intrinsèquement liés!

Et bien, je sors de ma lecture comme j’étais sortie de la salle de cinéma: enthousiaste mais l’esprit bouillonnant de questions insolubles pour un bout de temps! Et dire que j’avais l’espoir comme pour le premier opus, de découvrir du sens caché à tout ceci dans les didascalies: rien, niet, nada…

Ce n’est pas pour autant que je n’ai pas passé un très bon moment car oui, même si le côté spectaculaire que pouvaient apporter auparavant les créatures fantastiques, était ici un peu moindre, on nous offre énormément de grains à moudre au niveau des mystères et péripéties assez bluffants. Jusqu’à une conclusion…! À se demander: mais pourquoi JK Rowling veut me retourner le cerveau comme ça ? Elle n’a même pas peur de toucher au canon…

En bref: C’est un film comme un script qui apportent énormément de réflexions sur l’univers créé par JK Rowling et sur où elle souhaite l’amener… On a plaisir à retrouver nos courageux protagonistes dans ces temps maussades, mais aussi d’assister à l’apparition d’autres tant attendus (pour moi, aka. Dumbledore!), même si j’avoue avoir été un peu déçue par Grindelwald, un peu moins charismatique et plus sermonneur en platitudes que prévu… Et enfin, pour ne parler que de lui, dans une séquence plus superficielle… l’objet-livre est juste et encore une fois une pure merveille!

Points forts: La complexification du scénario – les personnages de Dumbledore et de Norbert

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: Bilan de Décembre 2018 | Langue de chat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s