Maudit Cupidon, tome 1

maudit-cupidon-tome-1-1156383

Auteur: Lauren Palphreyman

Éditeur: Hachette

Année d’édition: 2019

Genre:  Fantastique, Romance

Description:

À 17 ans, Lila découvre que les cupidons, loin d’être un mythe, sont bien réels. Qu’ils constituent une agence d’entremetteurs œuvrant dans le plus parfait des secrets. Et qu’elle, petite mortelle ordinaire, a été matchée au dieu de l’amour originel : Cupidon lui-même. Une vaste plaisanterie ? Non, une malédiction !

D’abord, elle n’a rien demandé. Ensuite, Cupidon est si ingérable qu’il a été banni de la Terre il y a des décennies. Enfin, tous deux encourent la peine capitale s’ils tombent amoureux, les relations entre humains et cupidons étant proscrites. Or sa prétendue âme sœur est de retour, décidée à braver l’interdit et les flèches d’une mystérieuse armée jetée à ses trousses… Lila n’a plus le choix. Aidée de Cal, le jeune frère de Cupidon, elle doit fuir et, par tous les moyens, tenter d’inverser le cours de leur destin.

Avis: 

Pour ceux qui me connaissent, vous savez très certainement que je suis faible face au marketing et que j’en finis bien souvent la victime… Et bien ici, rebelotte! Oh, c’est la Saint-Valentin, c’est le mois de l’amour… Oh, un roman sur Cupidon! Alors j’achète!

Et voici comment je me suis retrouvée à lire ce que je pensais être une romance mignonnette un peu hors du temps! Ce fut ma première surprise: je ne m’attendais pas du tout à ce que cette histoire ait un tournant si franchement fantastique! L’histoire d’amour, qui peut pêcher le chaland à la lecture du résumé, n’est pas l’aboutissement de ce scénario, ce qui apporte tout le crédit possible à la créativité de l’auteure. Il était assez original de travailler autant sur la mythologie qui entoure le dieu de l’Amour!

Pour ma part, j’ai adoré la première partie de cette histoire, justement celle où se met en place cette mythologie. J’ai beaucoup accroché aux personnages créés par Lauren Palphreyman, aimant voir se mettre lentement en place leurs connexions. Le personnage de Cal, encore plus que les autres, avait selon moi, un sérieux potentiel et j’étais fortement intéressée de voir sa relation avec Lila, beaucoup plus complexe que ce qui la lie avec Cupidon.

Lauren Palphreyman nous offre ensuite après l’introduction de ses charmants protagonistes, un récit au rythme haletant, marqué par une écriture au style aussi simple qu’addictif: cela met en avant l’action en chaque instant, au détriment un peu comme je le disais, de la romance qui va elle en slowmotion.

C’est là que se place mon premier bémol à cette histoire: à partir de la deuxième partie, l’intrigue devient beaucoup trop interrogative… Et l’héroïne en fait les frais comme nous, puisqu’elle reste comme nous très longtemps sans réponse. C’est pour cela que reviennent inlassablement les mêmes questions, rendant au final, le nœud de l’intrigue peut-être trop ancré dans le mystère, perçu soit comme trop tarabiscoté, soit trop redondant… C’est peut-être là l’une des possibles difficultés avec la publication par chapitres sur Wattpad…

Au contraire, dans la conclusion de ce tome, le scénario passe à une vitesse folle sur des points qui auraient mérité approfondissement, alors que la lumière est seulement faite sur des « mystères » qui étaient des évidences depuis le départ. C’est cet aspect du récit un peu en dents de scie qui m’a le plus déplu dans ma lecture car je trouvais que ce dernier perdait un peu plus à chaque chapitre ce qui le rendait si attrayant en début de lecture… faisant même perdre un peu de charme aux personnages (et beaucoup à Cupidon!)…

 

En bref: Maudit Cupidon était une lecture parfaitement de saison, même si elle mettait plus l’accent sur le fantastique que sur la romance. Roman à l’allure de page-turner, mêlant assez bien action et mythologie travaillée, il fait pour moi un excellent démarrage! Dommage vraiment que ce très bon potentiel à la fois de sa mythologie et de ses personnages (surtout Cal!) ne soit pas mieux exploité par l’auteure, qui j’ai eu l’impression, s’est un peu perdue dans son intrigue, nous entraînant à sa suite. Un bémol me rendrait frileuse à me replonger dans l’univers de Lauren Palphreyman: ces changements de rythme assez abrupts, tantôt vifs, tantôt redondants, peut-être dus au format Wattpad…

Les points forts: Le travail sur une mythologie originale – l’écriture rythmée – le potentiel de Cal

Publicités

5 commentaires

  1. Rowenabookine · février 26

    Sans doute ma prochaine lecture =)

    Aimé par 1 personne

    • Chikachou · mars 4

      J’aime beaucoup connaître ton ressenti post-lecture 😉

      Aimé par 1 personne

      • Rowenabookine · mars 5

        Je l’ai finis dimanche et chroniqué hier. J’ai vraiment beaucoup aimé, j’ai passé un super moment =).

        Aimé par 1 personne

      • Chikachou · mars 6

        Je viens de lire ta chronique et même si certains petits défauts m’ont plus dérangée que toi, je partage ton point de vue sur les bons côtés de ce roman, et surtout sur ta préférence pour Cal 😉
        Merci beaucoup pour le partage de ton avis!

        Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Bilan de Février 2019 | Langue de chat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s