Evil, tome 1: Vicious

the-villians-tome-1-vicious-1148423

Auteur: Victoria E. Schwab

Éditeur: Lumen

Année d’édition: 2019

Genre:  Science-Fiction

Description:

Le combat du mal contre le mal absolu.

Autrefois, Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde. Mais cette époque est bien finie. Elle est même… morte et enterrée.

À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l’un de l’autre. Victor, c’est l’ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d’un pessimisme saisissant. Eli, c’est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n’est pas au bout de ses surprises…

Car un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour  » ExtraOrdinaires « . Aveuglés par l’ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé : celui de frôler la mort pour percer ce mystère. Malheureusement, leur tentative tourne au désastre. Dix ans plus tard, Victor croupit en prison, tandis qu’Eli est acclamé en héros. Mais ce que le monde entier ignore, c’est que le véritable monstre rôde dehors, en toute liberté…

Avis: 

Mais quelle addictivité, ce livre! Il provoque indubitablement un attrait quasi démoniaque chez le pauvre lecteur qui s’y aventure!

Déjà que les pages se dévorent à une vitesse vertigineuse, nous poussant en vain à vouloir freiner des quatre fers pour savourer la fin, mais là, lorsque vous refermez le livre, c’est encore pire: les décors de Merit, les personnages tortueux, tout et bien plus laisse encore une profonde empreinte dans notre esprit… si bien que l’on se demande si on va pouvoir passer à autre chose!

Et me voilà maintenant, encore la tête pleine des aventures de Victor, Mitch et Sydney, me demandant si Victoria Schwab a été elle aussi victime d’une EMI lui ayant conféré le pouvoir d’une écriture si entraînante et hypnotisante, devenant une sorte de sirène de la littérature.

C’est un style d’écriture qui tout d’abord m’a surprise car peu commun, tout en parenthèses aussi précises que pleines d’humour. Mais tout nous fascine à travers ces chapitres courts qui donnent un rythme haletant à cette histoire: en partageant avec nous les pensées et les actions de chacun, Victoria Schwab donne vraiment corps à ces personnages.

Pourtant, chez ces derniers, on côtoie leur face la plus obscure, personne n’est à 100 % le gentil de l’histoire, ce qui pourrait bloquer l’identification. Mais c’est bel et bien ces nuances de gris qui font l’intérêt de Vicious: on est face à une imprévisibilité de chacun des EO qui nous offre alors plus de suspense. Et au final, on devient avide de mieux les connaître, souhait rendu possible grâce aux profils ultra travaillés par l’auteure. Et même si on reste sur un personnage tout aussi torturé, notre préférence va bien vite à Victor, Eli ayant bien trop d’ondes de psychotique fanatique autour de lui…

 

En bref: Par l’effet qu’il provoque chez son lecteur, proche de l’envoûtement, Vicious a été pour moi une lecture formidable, très proche du coup de cœur, une lecture qu’on a du mal à fermer, une lecture à laquelle on pense encore après la fin… D’autant plus que cette lecture était pour moi une première expérience avec l’écriture envoûtante de Victoria Schwab. Si les émotions transmises dans ce premier opus de la saga Evil, n’ont rien d’une douce promenade dans un champ fleuri, elles nous apportent réflexions sur la nature humaine, un scénario bourré d’action et des personnages des plus intéressants qu’on a du mal à lâcher…

Les points forts: La complexité en nuances de gris des personnages – le scénario ultra travaillé – l’addictivité

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: Bilan de Février 2019 | Langue de chat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s