La vie secrète de Bee

la-vie-secrete-de-bee-1173383

Auteur: Sara Wolf

Éditeur: PKJ

Année d’édition: 2019

Genre:  Romance, Tranche de vie

Description:

Bee a un but dans la vie : devenir psy pour soigner son père adoré. Elle ne laissera personne l’en empêcher, pas même les frères Blackthorn, qui règnent en maîtres sur le lycée. Ni Fitz, roi de la drague et pirate informatique , ni Burn, l’impassible géant, ni même le mystérieux Wolf, qui a le pouvoir de faire renvoyer les élèves qui lui déplaisent en leur adressant un carton rouge. Le jour où Bee en reçoit un, elle comprend que son avenir risque de lui échapper. Elle se résout alors à signer un pacte avec le diable : en échange du maintien de sa bourse, le père des Blackthorn lui demande d’espionner ses fils.

Avis:

Dans notre métier de lectrice fleur bleue et aguerrie, on apprend assez rapidement qu’avec du Sara Wolf, on a affaire à une valeur sûre.

Et pourquoi cela ? Parce que cette auteure ne cherche pas la facilité dans une romance où A aime B et vice et versa, mais tient à proposer bien plus, une histoire d’amour qui n’en reste pas là mais creuse bien au fond des choses. Et c’est cette profondeur qui nous accroche complètement: oui, parler dépression, relations toxiques et autres sujets graves n’apporte pas vraiment la gaieté dans les cœurs, mais la vie est aussi faite de cela! Cette nouvelle histoire de Sara Wolf sonne donc encore une fois naturelle et réaliste!

Mais c’est aussi parce qu’elle parvient à y instiller un message profondément positif, d’espoir notamment: les dialogues sont par exemple des perles d’humour, notamment grâce à la drôlitude de toutes ces remarques sarcastiques bien senties.

Moi, cette écriture plus qu’addictive, m’a totalement convaincue et j’ai dû m’engager dans une dure lutte intérieure (perdue d’avance!) pour tenter de réfréner mon ardeur à ne faire qu’une bouchée de ce livre, enthousiasme attisé par la mise en place de la double narration (et les chapitres dédiés à Wolf était comme une drogue donc il me fallait une autre dose rapidement, car oui, j’aime être dans la tête de ces messieurs!) Spoiler alert: j’ai échoué! Puisque j’ai dévoré le livre en seulement une journée…

Mais si je me suis autant imprégnée dans l’histoire, c’est également parce qu’elle était portée par des personnages formidables… La force de caractère qui émane de ceux-là (bon, moins Fitz…)! La vie ne les a pas épargnés et pourtant, ils s’accrochent à elle avec un dynamisme communicatif, en particulier Bee qui porte dignement cette histoire sur ses épaules. C’est de voir l’évolution pas à pas de ces protagonistes qui nous rend accrocs!

Bon par contre, petit bémol pour ce qui est du choix des prénoms, qui ont heureusement des petits surnoms (animaliers) pour tempérer. Car comme dit l’héroïne quand on lui fait remarquer que Béatrix n’est pas un prénom terrible, c’est que Wolfgang c’est bien pire… Et bien, c’est pas faux!

 

En bref: Les moments de joie comme les moments de peine sont ce qui construit la vie mais ce sont eux également qui ont construit ce roman. Cela donne un livre où les difficultés sont transcendées pour amener finalement espoir et amour. Comme toujours, Sara Wolf garde ici sa plume addictive pour nous présenter une histoire d’amour touchante et des personnages autant attachants qu’ils savent être drôles. L’amour est ici un combat qui se gagne!

Les points forts: L’addictivité – le message véhiculé par le scénario – l’écriture

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: Bilan de Mars 2019 | Langue de chat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s