Just don’t mention it

just-don-t-mention-it-1205889

Auteur: Estelle Maskame

Éditeur: PKJ

Année d’édition: 2019

Genre:  Romance, Tranche de vie

Description:

« Ça fait des semaines que je me demande ce qui chez elle m’émeut à ce point, pourquoi j’aime qu’elle fasse attention à moi, pourquoi avec elle je n’arrive pas à être Tyler Bruce. Maintenant je sais. C’est parce que j’adore cette fille. »

À dix-sept ans, Tyler a tout pour lui : une petite amie à tomber, une réputation de bad boy que le monde lui envie, une popularité qui fait de lui le pilier incontournable des fêtes les plus démentes… Mais en réalité, Tyler est en mille morceaux. Et rien ne le fera partager son secret… Jusqu’à ce qu’Eden arrive. Une demi-soeur qui voit le gamin fragile et vulnérable qui se cache en lui…

Avis:

J’avais déjà toujours en mémoire un souvenir plus que positif de la saga DIMILY, ne serait-ce que pour toutes les émotions par lesquelles elle m’avait faite passer, mais aussi pour la plume addictive de sa jeune auteure. Alors, lorsque j’ai appris l’arrivée de ce nouvel opus et que qui plus est, Estelle Maskame serait présente dans ma ville pour le dédicacer, je n’ai pas hésité une seule seconde! Et aucun, mais alors aucun, regret! Just don’t mention it a été une lecture extraordinaire – comme ma rencontre avec son auteure!

Certains auraient pu avoir peur de ne lire qu’un remake du premier tome à travers les yeux de son héros – même si pour ma part, j’adore découvrir les points de vue masculins dans une histoire d’amour. Et bien, ils se tromperaient grandement car même si la moitié du récit reprend le scénario de DIMILY, on le redécouvre totalement différemment à travers les mots de Tyler! Si le suspense est absent, l’addictivité brillamment créée par Estelle Maskame est, elle, toujours au rendez-vous: j’ai eu énormément de mal à reposer le livre chaque soir pour dormir!

Et surtout, l’histoire de ce roman ne représente pas qu’une redite car l’auteure nous offre également, un chapitre sur deux, un préquel inédit et déchirant! Nous avions découvert dans DIMILY le secret de la colère et de l’autodestruction de Tyler mais avoir les situations terribles qu’il a eu à subir enfant sous les yeux, nous brise le cœur – surtout en tant que maman… Estelle Maskame nous livre cette histoire avec tellement de sincérité, d’émotion, de réalisme qu’on ne peut ressentir qu’une empathie profonde pour notre héros!

C’est ainsi qu’on redécouvre également Tyler! On a déjà beaucoup de plaisir à retrouver les protagonistes de la saga originale: Eden, Dean, Ella, les petits frères de Tyler… même si on les voit également sous un jour nouveau. Mais cela est aussi très intéressant de voir le regard de Tyler sur ses amis et famille car DIMILY nous offrait les pensées d’Eden mais Tyler restait bien mystérieux. On voit bien ici que sous la carapace de l’ordure que Tyler met en place, il y a un personnage intelligent, raisonné, même si sa vie est en lambeaux, et on comprend pourquoi!

En bref: Loin du remake pour le remake, Just don’t mention it est un opus indispensable de la saga DIMILY: s’il est déjà très intéressant de connaître les pensées de Tyler autant sur son histoire avec Eden qu’avec son histoire et la gestion de sa vie, la plume addictive de Estelle Maskame nous offre tellement plus! Vous ne trouverez pas ici une banale histoire d’amour qui sent le déjà vu, mais bien un témoignage déchirant d’un enfant que l’on n’a pas laissé grandir! À lire et relire mais attention, risque de rechute dans DIMILY à la clef!

Les points forts: Le mélange redécouverte / préquel inédit – les émotions intenses – la plume addictive

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: Bilan de Juin 2019 | Langue de chat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s