Bilan des confinés (Mars-Avril 2020)

20200517_192819

*allume la caméra et va s’asseoir sur la caisse qui lui sert de siège, judicieusement posée, à peu près, en face*

Rapport du confinement n°20200511-0001

Ça y est! Nous avons atteint le 55eme jour depuis la fin du monde – du moins le monde social – et donc voici ma 55e journée enfermée dans ce bunker (petite maison 1930 classique). Tout à l’heure, je vais peut-être tenter ma première sortie dans ce monde d’après mais il est essentiel d’abord que je rende compte des derniers événements survenus dans le bunker depuis le 17 mars… cela peut être long, c’est beaucoup 55 jours mais dans ce premier rapport du jour, je vais me contenter d’aborder un sujet: la lecture.

Le confinement est un partenaire idéal à la lecture, normalement… j’ai dit normalement parce que… attendez revenons un peu à mi-mars…

giphy

≈ Bilan comptable ≈

20200517_180812

On était tous là, ce 15 mars dernier… on n’avait aucune idée de ce que l’avenir nous réservait… Qui aurait pu? Cela ne faisait que 5 jours que le Bilan de Février était sorti… et là bien que l’inquiétude se faisait déjà un chemin tout de même, on restait optimiste dans les prévisions avec 3 lectures qui auraient pu occuper raisonnablement le mois de mars. Mais bon, rien de tout cela n’a eu lieu et la petite vie normale s’est vue toute chamboulée… si bien que le mois de mars passant, la suite n’était pas bien différente en avril, on se retrouve aujourd’hui, bientôt à la mi-mai, après un bon gros hiatus dans les bilans, avec une décision importante… l’idée de faire un bilan combiné, un bilan de la lecture confinée! Cela ne ferait passer mon maigre bilan à travers les mois que beaucoup plus étoffé. Car oui, cela donne maintenant 5 livres lus durant toute la période, livres que je vous présente:

  • Le jour où tout a basculé par Julie Buxbaum -> ARGENT -> Chronique
  • Interfeel, tome 2: Les Résistants par Antonin Atger -> OR -> Chronique
  • PS: I Like You par Kasie West (Relecture) -> OR -> Chronique
  • The Fill-In Boyfriend (VO) par Kasie West (Relecture)  ->  OR  -> Chronique
  • Off-Campus, tome 1: The Deal par Elle Kennedy -> ARGENT -> Chronique

(Les appréciations des ouvrages cités sont données selon le système Booknode ci-dessous)

Liste de diamant Vous avez adoré
Liste d’or Vous avez aimé et vous le conseillez volontiers
Liste d’argent Vous avez bien aimé
Liste de bronze Vous avez trouvé ce livre « pas mal »
Mes envies Vous aimeriez le lire mais vous ne le possédez pas encore
PAL (pile à lire) En votre possession, mais pas encore lu
Je n’ai pas apprécié Vous n’avez pas aimé

Donc: Je sais ce à quoi ça doit ressembler de loin! Les gens pourront se dire que c’est bien maigre quand on voit que j’ai mis plus de deux mois pour atteindre ce résultat… Mais il est temps que je détaille un peu les événements qui ont mené à tout ça. Quand le confinement a commencé, je ne m’attendais pas à récupérer autant de missions qui sortaient de mon champ d’action. Oui, j’étais une lectrice, une lectrice de jour dans le bus et une lectrice de nuit – un petit chapitre toujours avant de dormir. Ma routine a déjà été perturbée… Mais le jour où il est apparu que je devrais faire l’éducation d’une quelconque population indigène… J’ai parfois préféré me réfugier pour décompresser dans des choses où je n’avais pas à réfléchir. De cette idée a germé un immense projet de cheffe de chantier: la base devait être totalement réaménagée! Et après la réalisation de tout ça… et bien peu de temps – et parfois d’envie – à accorder à mes précieux livres! D’où un rythme très très lent – pas représentatif de mon avis sur mes lectures – et pas mal de relectures. Dans un devoir de précision, je dirais que les 2 découvertes n’en étaient pas vraiment une côté auteurs puisque d’un côté, on avait le nouveau one-shot par Julie Buxbaum, Le jour où tout a basculé, 1 histoire toute aussi attendrissante que témoin d’une vérité historique qui résonne encore mais qui n’a pourtant pas réussi à me convaincre à 100%; et de l’autre côté, 1 suite détonante pour laquelle pour le coup, j’ai adhéré, vraiment! Et pour son dynamisme, et pour son scénario addictif! Je parle évidemment du deuxième tome d’Interfeel, une série à surveiller. Mes lectures du confinement se sont terminées assez naturellement sur 3 relectures qui avaient clairement un même objectif assumé: mélanger addictivité et romance! De quoi faire battre mon cœur en un éclair! Mission accomplie pour 2 one-shots de Kasie West, PS: I Like You et The Fill-In Boyfriend et l’histoire torride de The Deal.

≈ Challenges Lecture ≈

Bien d’autres missions ont été chamboulées par cette arrivée dans nos vies du confinement. J’avais la chance d’avoir fait le plein de matériel avant que l’annonce soit faite… mais comme j’ai vite pu le constater, cela n’a pas servi à grand chose malheureusement… Oui, je connaissais les challenges qui m’attendaient mais comment dire?

source-1

Tout a commencé quand on a vu le premier tomber… Il avait toujours fait partie de ceux qu’on sentait fébriles! Depuis sa naissance, il avait même du mal à se porter lui-même. Et là… Oui, j’avais bien des classiques de premier secours mais dans des temps pareils, je n’ai pas su gérer, pas su quoi faire… et bien, oui, on a perdu le #BackToSchool2019 Challenge, j’en suis pas très fière… Il menait pourtant une vie simple et ordonné:

Le principe: Se constituer une liste d’ouvrages classiques encore inconnus et en lire minimum un par mois à partir de Septembre (normalement… parce que c’est le mois de la rentrée scolaire blablabla…)!

Ma liste:

  1. La case de l’Oncle Tom
  2. Robinson Crusoé
  3. Les aventures d’Oliver Twist
  4. Le livre de la jungle
  5. Croc-Blanc
  6. Moby Dick
  7. Les aventures de Tom Sawyer
  8. 1984
  9. Les Hauts de Hurle-vents
  10. Madame Bovary
  11. Le portrait de Dorian Grey
  12. Le rouge et le noir
  13. Anna Karénine
  14. Don Quichotte
  15. Des souris et des hommes
  16. La planète des singes
  17. La princesse de Clèves
  18. Le jeu de l’amour et du hasard
  19. Le maître du Haut-Château
  20. Dune
  21. Le magicien d’Oz

Du coup, on avait quand même appris de nos erreurs et coûte que coûte, on sauverait les autres! On s’est même découvert des forces qui semblaient avoir depuis longtemps disparu: on pouvait encore lire en Anglais spécialement pour #LireEnVO, et c’est ce que j’ai fait avec +1 livre! Et quoi de mieux qu’un Kasie West pour cela! La relecture de The Fill-In Boyfriend a été un réel boost quand l’équipe peinait!

source

C’était peut-être le déclic nécessaire mais il a quand même fallu resserrer les liens pour tenir le coup avec le dernier challenge qui nous attendait: pour s’en sortir, le #DéfiPKJ, édité chaque mois par la maison d’éditions éponyme et qui a maintenant 20 critères par mois en temps normal, il a du se remanier le temps du confinement et est devenu pour ces deux mois le #ConfinedDéfiPKJ avec des règles quelque peu réinventées:

Rappel des règles et visuel des actions: « Pour la période de confinement ☣, nous vous proposons donc une liste de 30 actions à réaliser du 16 mars au 11 mai. Il suffira de compter le nombre de challenges relevés pour connaître votre score. Vous pouvez réaliser plusieurs défis le même jour et une lecture peut remplir plusieurs critères! »

ConfinedDéfiPKJ

Points globaux réalisés pendant le confinement:

Déjà en temps normal, il aurait été facile de valider deux points du DéfiPKJ alors qu’il y avait des livres de cette maison d’éditions dans ses lectures, donc vous pensez bien que les critères « Partager son avis sur PKJ avec PKJ » (10) et « Parler du #DéfiPKJ » (8) ont été validés. D’un autre côté, il y a un point que je n’étais pas parvenue depuis longtemps à valider mais pour une fois, Victor Dixen m’a motivée à « écouter un podcast PKJ » (17). Après, cela a été le confinement qui s’est révélé être le meilleur allié à la validation des critères suivants: « Lire chez soi » (21), « faire baisser sa PAL » même si c’est en faible quantité (23) et « Parler livres avec un membre de sa famille » qui représente un peu les seuls interlocuteurs en fait (28) !

ConfinedDéfiPKJPoint8

Points gagnés avec mes lectures:

(1) Le vert est une couleur qui ressort bien sur cette couverture:

interfeel-tome-2-les-resistants-1271053

(4) Le jour où tout a basculé était le premier PKJ lu pendant le confinement et pas le seul.

(5) Interfeel est quand même THE série sur les réseaux sociaux +++

(6) Dans Interfeel, on ne peut pas rester peinards à la maison quand on est tout le temps en fuite!

(7) Abbi, l’héroïne de Le jour où tout a basculé, est surnommée Baby Hope.

(9) Le 11 septembre, évoqué dans Le jour où tout a basculé, fait partie de l’histoire mondiale.

(12) Noah, le héros de Le jour où tout a basculé, porte des lunettes.

 

(14) Comme vous pouvez le voir au point 1), c’est une très très jolie couverture que possède le deuxième tome d’Interfeel.

(19) Le jour où tout a basculé a été imprimé en France.

(20) Le Jour où tout a basculé est déjà le troisième roman de Julie Buxbaum parus chez PKJ.

(27) Dans le deuxième tome d’Interfeel, c’est une farandole de héros qui se succèdent.

(29) Les héros d’Interfeel sont principalement tous en danger!

(30) Kasie West nous permet par deux fois de valider ce point.

Points manqués:

(2), (3), (11), (13), (15), (16), (18), (22), (24), (25) & (26)

giphy-1

Lorsque le projet a été lancé, on aurait jamais pu imaginer que les résultats seraient aussi probants dès le premier essai car en effaçant l’impact des 11 échecs de protocole… qui étaient seulement dû à des supports restés classiques (pas de livres audio, ni d’ebook pour le coup) qui ne dépassent jamais les 400 unités de mesure ou des tests unilatéraux ou déjà bien avancés et rodés (aucun début de série!) toujours numérotés, des tests sans surprise et sans non plus de découverte nobélisable, ou encore aucun cobaye au beau pedigree ou en provenance d’île, facilement identifiable! Donc 11 échecs qui ont mené à un résultat d’expérience de 19/30 points! Soit, c’était un peu forcé de compiler deux mois mais il fallait bien se donner les moyens de réussir, et avec ce score, on peut considérer cela comme réussi après tout. Et cela a donné l’envie d’un reboot de motivation pour un nouvel essai avec le #DéfiPKJ de mai qui va vous être présenté en 20 points:

DéfiPKJ Mai20

≈ À venir… ≈

grandhospitableagama-size_restricted

VOICI LE POINT P.A.L.!!!

C’est sur ce point-ci qu’on a pu observer les côtés positifs du black-out de notre planète! Dans un précédent rapport, je faisais état d’une PAL qui s’élevait assez raisonnablement  à 25 livres. Ici, sans solution alternative (type ebook et livre audio) qui nous aurait fait trop dévier des mécanismes de la base, il a fallu épuiser la PAL (dans une bien juste mesure!) et piocher en bref dans l’existant! Seule une pâle relance dans les données émises par l’extérieur, nous a poussés à tenter une commande Internet, et comme le Royaume-Uni semble bien inaccessible malgré sa proximité, un hommage à la langue de Shakespeare m’a été inspiré, poussant donc les données collectées pour la PAL jusqu’au statu quo qui s’installe toujours avec 25 livres!

Mais, je n’en doute pas, et quoi que cette phrase puisse avoir comme sens, nous n’allons pas tarder à revenir en territoire français! Et ce grâce aux précieux renforts très bientôt disponibles, du moins ceux au nombre de trois qui intéressent le cerveau de l’équipe confinée:

            1) Est-ce que Maxence embrasse bien?:

Auteur: Christelle Da Cruz

Éditeur: Harlequin

Date de sortie: 06 mai 2020 (sous réserve)

Description:

Trentenaire, célibataire… mais pas encore désespérée !

Se faire larguer après dix ans de relation et emménager seule pour la première fois de sa vie ? Ce n’est pas tout à fait ce que Caroline avait imaginé pour ses trente ans. Perdue au milieu des cartons (et dans sa vie), elle tombe sur son vieux journal intime et y redécouvre les questions qu’elle se posait quand elle avait quinze ans.

Est-ce que tu es heureuse ?

Est-ce que Love Actually est aussi bien que tu l’espérais ?

Est-ce que Maxence embrasse bien ?

Justement, elle n’a rien de prévu dans les prochains mois, si ce n’est sortir avec ses amis pour oublier son ex. Alors pourquoi ne pas en profiter pour chercher une réponse à toutes ces questions ?

       2) Il était une fangirl, tome 1: Cendrillon 2.0:

Auteur: Ashley Poston

Éditeur: Lumen (?)

Date de sortie: 14 mai 2020 (sous réserve)

Description:

Elle Wittimer est une geek qui ne vit que pour Starfield, un classique parmi les series de science-fiction, que son père décédé et elle regardait depuis qu’elle était enfant. Alors quand elle voit une compétition de cosplay pour le nouveau film Starfield, elle doit participer. La récompense? Une invitation pour le Bal ExcelsiCon Cosplay, et une rencontre VIP avec l’acteur présenti pour jouer le prince de la Federation Carmindor dans le reboot. Avec ses économies grâce à son job au foodtruck Magic Pumpkin (et le vieux costume de son père), Elle est déterminée à gagner… à moins que ses demi-soeurs n’y parviennent avant.

Le jeune acteur Darien Freeman adorait autrefois les conventions — avant de devenir célèbre. Maintenant, ce n’est plus qu’autographes et rencontres très gênantes. Jouer le rôle de Carmindor, c’était son rêve mais la fanbase de Starfield l’ont viré pour un coup de coeur stupide. Alors que le ExcelsiCon se rapproche, Darien se sent de plus en plus comme un imposteur — jusqu’à ce qu’il rencontre une fille qui lui fasse changer d’avis. Mais lorsqu’elle disparaît à minuit, il se demande s’il pourra la retrouver?

Entre une romance et une déclaration d’amour à la culture geek, et tout ce que cela implique, Cendrillon 2.0 est un conte pour tous ceux qui croient à la magie du monde des fans.

       3) La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur:

Auteur: Suzanne Collins

Éditeur: PKJ

Date de sortie: 20 mai 2020

Description:

Dévoré d’ambition

Poussé par la compétition

Il va découvrir que la soif de pouvoir a un prix

C’est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L’avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d’astuce et d’inventivité pour faire gagner sa candidate.

Mais le sort s’acharne. Honte suprême, on lui a confié le plus misérable des tributs : une fille du district Douze. Leurs destins sont désormais liés. Chaque décision peut les conduire à la réussite ou à l’échec, au triomphe ou à la ruine.

Dans l’arène, ce sera un combat à mort.

Pour assouvir son ambition, Coriolanus parviendra-t-il à réprimer l’affection grandissante qu’il ressent pour sa candidate, condamnée d’avance ?

 

Tout cela ne pouvait que susciter notre curiosité. Alors si les conditions le permettent, ces livres surentraînés au pouvoir de l’amour et de l’action pour certains rejoindront notre base. Ce qui pourrait permettre de lancer une nouvelle PAL pour le nouveau monde qui s’offre à nous… Sur cette page vierge, on pourrait écrire 3 livres avec parmi eux une des nouvelles recrues anglophones qui seront une PAL encore raisonnable pour le mois de mai déjà bien entamé:

  1. Light Years, tome 2: Supernova (K. Morgan)
  2. Fame, Fate and the First Kiss (K. West)
  3. La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur (S. Collins)

Aujourd’hui, il est temps de réouvrir les voix de communication! J’ai retrouvé dans la cave lors de la restructuration de la base une veille antenne radiophonique qui nous permettra peut-être de capter des traces d’autres rapports venus de lecteurs confinés à travers le monde. Alors lorsque mon propre rapport d'(in)activité parviendra aux autorités concernées, j’espère recevoir des données précieuses en retour: propres lectures, conseils d’action, nouvelle ligne directrice… Je laisserai le canal de réponse ouvert!

Mais il est peut-être maintenant temps que je réouvre la porte du bunker et que je découvre avec prudence bien-sûr ce que ce nouveau monde nous réserve. Je reviendrais en cas d’échec bien vite à mes lectures et j’espère que les rescapés en feront autant! Je leur souhaite une bonne poursuite (de lectures)! C’était donc Chikachou en direct de la base, et je vis toujours pour la lecture… obviously!

Fin du rapport n°20200511-0001.

source-2

Un commentaire

  1. Pingback: Bilan de Mai 2020 | Langue de chat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s